Quelle assurance pour une trottinette ?

Vous utilisez une trottinette électronique comme moyen de locomotion personnel. Et vous aimeriez savoir : quelle assurance pour une trottinette afin de vous mettre en règle ? Vous voulez connaître tout ce qu’il faut pour sécuriser votre engin ? Vous faites bien.

En effet, aujourd’hui, les pistes cyclables des centres urbains sont de plus en plus inondées de Nouveaux Véhicules électriques individuels (NVEI).

Pour la sécurité de votre engin de déplacement personnel et votre propre protection, en tant que propriétaire de trottinette, vous devez nécessairement souscrire à une assurance. De cette façon, vous serez couvert en cas de dommage survenu après un accident et en cas de vol.

Qu’est-ce qu’une trottinette ?

Une trottinette est un véhicule qui a un fonctionnement mécanique ou électrique et dont le marchepied est relativement proche du sol. Elle est généralement équipée de deux ou trois roues et dispose d’un guidon tout comme un vélo. Par contre, elle n’a pas de siège. Ainsi donc, pour faire de la trottinette, le rider reste debout.

Lorsque cet engin de déplacement personnel a un fonctionnement mécanique, la propulsion s’effectue en poussant avec une jambe, tandis que la seconde jambe est positionnée sur le marchepied pour se stabiliser. En ce qui concerne la direction, elle se détermine par un simple guidon que l’on actionne avec les deux mains.

En revanche, quand il s’agit d’un engin de déplacement personnel motorisé (EDPM), la propulsion se fait de façon automatique grâce à l’action du moteur et de la batterie.

On peut retrouver 4 différents types de trottinettes électriques à savoir :

  • La trottinette électrique pliable.
  • La trottinette électrique à deux roues.
  • La trottinette électrique à trois roues.
  • La trottinette électrique à grandes roues.

Quel que soit le type d’engin électrique que vous possédez, vous devez le déclarer auprès d’une compagnie d’assurance pour bénéficier d’une couverture.

Quelle assurance pour une trottinette ?

La trottinette électrique doit nécessairement avoir une assurance avec une couverture à responsabilité civile conformément aux exigences du Code des Assurances. Étant donné qu’elle fait partie des Nouveaux Véhicules électriques individuels (NVEI) tout comme les gyropodes, vous devez l’assurer pour éviter des sanctions pénales.

En effet, lorsque vous ne souscrivez pas à une assurance obligatoire pour votre trottinette électrique, vous encourez des sanctions judiciaires comme :

  • Une amende allant jusqu’à 3750 €
  • Une révocation de conduite de certains véhicules terrestres à moteur
  • L’obligation de prendre part à des séances de sensibilisation dans le secteur de la sécurité routière
  • La saisie de la trottinette électrique.

Par contre, l’assurance de votre trottinette vous permet de compenser les charges de la victime lorsque vous êtes responsable d’un sinistre. En effet, votre compagnie couvre les dégâts corporels ainsi que les dégâts matériels.

En gros, voici deux avantages majeurs que vous aurez en assurant votre engin de déplacement personnel :

1. Une partie des dommages liés au vol est couverte :

En cas de vol ou de cambriolage, vous pouvez recevoir une somme d’argent qui sert d’indemnisation, si cela est inclus dans votre police d’assurance moto électrique.

2. Être responsable des dommages causés aux tiers après un accident

Des accidents peuvent se produire et vous devez assumer la responsabilité des conséquences si vous en êtes auteur. Pour cette raison, vous pouvez vous décharger en souscrivant une assurance moto complète qui prend en compte la responsabilité civile.

Cependant, l’assurance de votre trottinette ne suffit pas pour que vous soyez en règle.

Quelles sont les règles à respecter pour conduire une trottinette en toute sécurité ?

Pour conduire votre engin électrique selon les exigences du Code de la route, voici les règles que vous devez respecter :

  • Il faut rouler en priorité sur les pistes cyclables disponibles, car vous ne devez pas rouler votre engin de déplacement personnel sur le trottoir. Toutefois, si la mairie l’autorise, vous pouvez circuler sur le trottoir, mais à la même allure qu’un piéton (6 km/h).
  • Vous avez la possibilité de circuler sur les routes limitées à 50 km/h. Autrement dit, dans les agglomérations.
  • Votre trottinette doit être bridée, c’est-à-dire qu’elle ne sera pas capable de dépasser les 25 km/h.
  • Vous devez vous déplacer seul sur votre trottinette, car il s’agit d’un engin de locomotion individuel, il n’y a pas assez de place pour deux personnes. De plus, le conducteur doit nécessairement avoir au moins 12 ans.

En outre, certains équipements sont nécessaires pour rouler une trottinette.

Le casque de sécurité

Le casque de sécurité est un équipement bien efficace en cas de choc. Il vous permet de protéger votre tête contre les blessures en cas d’accident.

Les accessoires importants

Il est nécessaire aussi d’avoir les équipements ci-après :

  • Un avertisseur sonore
  • Un système de freinage
  • Des feux avant et arrière
  • Des dispositifs réfléchissants placés à l’arrière et sur les côtés
  • Un vêtement réfléchissant pour la nuit.